A Ulcinj – Monténégro des vacances à partir de 8€ par Jour

April 8, 2009   | Pushimet në Ulqin

montenegro-mapsHome: +382 30 455 073

Mobil: +382 69 731 443 + Viber

skype
Savez-vous quelle est la ville la plus ensoleillée de l’Adriatique? Il ne s’agit ni d’une ville italienne, ni d’une ville croate, mais de ULCINJ, une ville balnéaire située au sud du Monténégro. En été, le soleil brille près de 12 heures par jour! Le soleil ne semble d’ailleurs jamais quitter ce petit coin de paradis. En effet, il est présent plus de 2700 heures par an, soit une moyenne de 7h30 par jour. La baignade est garantie de mai à octobre. Alors, si vous ne trouvez pas le soleil, sachez qu’il se trouve toujours quelque partet qu’il vous attend avec impatience, à ULCINJ, au sud de l’Europe.

Ulcinj se trouve au sud de la mer Adriatique entre 19o 22 ‘ 30 ” de la latitude est géographique et 41o 5 ‘ 6 ” de la longitude nord géographique. La municipalité a 25.000 habitants, et caractérisée par la plus grand nombre de jours ensoleillés à Adriatique ( moyenne annuelle de 218 jours ou 2706 heures).

Avec environ de 20 km de plages, dont 15 km du sable, avec plus de 6.000 h de champs, le jardins d’oliviers de 88.000 d’arbres, les propriétés médicinales du sable, de la boue et l’eau minérale sulfurique, avec une vingtaine d’hôtels et environ de 6.000 lits dans eux, avec le paradis unique pour les nudistes – Île Bojana, avec plusieurs maisons de repos et auto-camps de grande capacité,

Avec environ de quinze d’agences de voyage, avec plus de 80 restaurants et autres objets d’hôtellerie, avec quatre discos, deux clubs de nuit et un casino, avec plus de 30 plages organisées et les sites de bain, avec la variante Adriatique du climat méditerranéen et la végétation sub-tropique, avec la température moyenne annuelle de 16,5o C et la température moyenne estivale de 24,4o C, avec l’histoire riche (la ville a été fondée en 5 ème siècle av. J-C.), avec la Ville vieille et ses forteresses belles surgies de la mer, avec plus de 30 églises et mosquées, avec le lac de Sas, un lac de la beauté vierge et la ville médiévale exactement au-dessus du lac, avec quelques manifestations estivales traditionnelles touristiques et culturelles, Ulcinj est un grand potentiel touristique pour le développement de tous les types du tourisme.

Située tout au Sud du Monténégro, Ulcinj est la dernière grande ville côtière avant la frontière albanaise. Elle est d’ailleurs la plus grande ville albanophone du pays. Cette proximité explique une histoire très complexe qui a laissé de nombreux vestiges, notamment la vieille ville qui est en fait un château fort en haut d’une falaise plongeant dans la mer. L’autre attrait de Ulcinj, c’est ses plages, la plus grande velika plaza” fait 13 km de long et s’étent jusqu’à l’Albanie. Une promenade appelée “Korzo” et longeant une plus petite plage “Mala plaza” devient la nuit l’un des lieux les plus animés de la côte, avec la réputation d’attirer les plus belles femmes de la région. C’est dans cette ville que Miguel de Servantes, auteur de Don Quichote, a été retenu en otage par les Ottomans et qu’il aurait trouvé l’inspiration pour créer son personnage de Dulcinée. “

Bienvenue

Ulcinj possède une des plus belles plages de sable fin de la Côte Adriatique, elle est longue de 13 km et le soleil y brille 217 jours par an.

Vous cherchez un lieu de vacances agréables avec des vues magnifiques sur la mer et des belles plages : venezvisiter Ulcinj.

Bienvenue à Maison de Vacances

Location de Chambres de Vacances

Notre Maison et situé en face de la plage de sable fin d’Ulcinj Bukuria e Ulqinit, Notre Maison est idéal pour les familles qui décident de passer leurs vacances au Monténégro. En effet, elles savoureront des journées de détente, au bord de la plage.

Notre Maison conjugue calme et repos, avec seschambres parfaitement équipées et complétées par de nombreuses installations.

Les Chambres de Vacancesson dans une des parties les plus belles de la Grande Plage d’Ulcinj. Venez passées des moments inoubliables à la chambres de Vacances. Nous sommes situés à quelques 700 mètres de la plage.Nous avons de chambres avec cousine,WC + Salles de Bains; certaines avec 2 lits et ou jusqu’à 3 lits.Pour votre confort, toutes les chambres ont un équipement moderne :Douche,WC,Cousine, réfrigérateur etc …

Les plages d’Ulcinj ont la renommé mondiale telles que les plages ” Copacabana, Safari, Tropicana et Miami.Le marché vert est à 20 minutes de distance de marche, et les banques ou les bureaux de poste à 10 minutes de distance à pied. Tous les clients de notre maison peuvent utiliser le parking en face de la maison ainsi que les terrasses sur deux niveaux.

 

Possibilité d’organiser des excursions.

Les hôtes parlent Albanais, Français, Monténégrin, l’Allemand et un peu trop l’Anglais.

Réservations et contacts sur téléphone:

Une réduction est EXCLUSIVEMENT disponible pendant les mois de juin et de septembre

LINK: www.visit-ulcinj.com


http://video.zoover.nl/media/play/2010/01/20100125130811_025.flv

Non loin de la frontière albanaise, la station balnéaire d’Ulcinj, la plus connue du Sud du pays, est aussi la plus marquée de la côte par la culture orientale, la région étant resté sous influence ottomane plus de trois siècles. Dotée d’une belle plage longée d’une promenade où bars et restaurants accueillent une clientèle de touristes majoritairement venus d’Europe de l’Est, la ville possède aussi une partie ancienne surplombant la mer. Cette dernière, nommée la vieille ville a été entièrement restaurée dans le respect de l’architecture locale. Entourée de remparts, elle offre une promenade agréable dans un labyrinthe de ruelles pavées au milieu de vieilles bâtisses en pierres.

Histoire de Ulcinj

Selon les données historiques d’Ulcinj c’est assurément l’une des plus anciennes villes de la côte Adriatique. On pense qu’Ulcinj aurait plus que 2.000 ans. Dans ce domaine et depuis des siècles, les cultures de l’Orient et de l’Occident se sont heurtées. Et la richesse de l’héritage historique, peut être ressentie à chaque période. Il est reconnu qu’Ulcinj a été fondée par les Illyriens, des personnes d’origine indo-européenne. À l’heure de l’état libre d’Illyrien, Ulcinj éprouve sa plus grande fleur. Le nom original d’Ulcinj était Kolhinijum, et il a obtenu un tel nom par Kolhidians (une tribu d’origine grecque) pour lequel est pensé qu’ils sont les fondateurs du vieux lac Ulcinj.

Avant l’année 162 av. J.-C. Ulcinj est gouverné par une tribu illyrienne Olcinijantas, qui, au II siècle av. J.-C., a été conquise par les Romains .Ainsi l’ancienne Colchinijum devient Olcinijum. À l’époque de l’Empire romain Ulcinj reçoit un statut de ville avec des privilèges spéciaux (Opida civijum romanorum), afin de devenir plus tard une ville dotée d’un statut indépendant temporaire – un municipe. Après la division de l’Empire romain Ulcinj appartenait à la province de Prévalitane, qui fait partie de l’Empire d’Orient.

Un extraordinaire emplacement géographique…

En raison d’un extraordinaire emplacement géographique, un climat doux et réparateur, Ulcinj a été pendant des siècles une cible pour les conquérants. Cette ville du Monténégro à l’extrême sud était souvent ruinée au passage des guerres. L’empereur de Byzance Justinijan, a renouvelé et a reconstruit Ulcinj, tandis que Nemanja, les Balsides, les Vénitiens et les Turcs ont élargi la ville avec de nouveaux bâtiments.

En l’an 1183 Ulcinj a été repris par le grand recteur serbe Stefan Nemanja, et dans cette période Ulcinj devient l’une des plus importantes villes côtières. Ainsi que dans l’ère des dirigeants Dolée (depuis le siècle IX et de), Ulcinj est une ville côtière distinguée avec des citoyens slaves, Albanais et Romains.

Ulcinj n’était pas une capitale permanente des dirigeants ni des codirigeants de Zeta et de la côte, mais les potentats de Zeta et de la côte avaient leurs résidences dans cette ville.

Surtout dans la période du règne de Dioclée et l’état de Nemanjic, Ulcinj acquiert un caractère médiéval. À cette époque Ulcinj était un centre naval avec l’autonomie d’une ville à l’intérieur de l’état de Raska et avec un commerce important. La signification politique d’Ulcinj a été très claire à l’époque des Balsides, surtout à l’époque de Djuradj Stratzimirovic Balsic (1385 – 1403).

A la fin du XIIIÈME siècle, les Mongols ont mené un siège infructueux contre la ville. Après cet échec ils ont ruiné la ville de Svac (près de Ulcinj – aujourd’hui une ville morte) et assassiné tous ses citoyens.

Après la chute de l’état de Zeta en 1405, Ulcinj est pris en charge par les Vénitiens qui y règnent depuis 150 ans. Ulcinj était sous le règne des Turcs jusqu’en 1571, quand elle tombe définitivement dans les mains turques.

le règne de la République vénitienne

Pendant le règne de la République vénitienne Ulcinj avait une fortification probante, une importance stratégique, navale, économique et politique. Si bien que les conquérants turcs ont continué d’élaborer des objectifs stratégiques. Encore, l’époque du règne sur la ville turque, Ulcinj gagne un look complètement Oriental. Regardent des mosquées, des bains turcs, fontaines, à boire – tours, les auberges et les chambres funéraires sont construits. Tout dans les villes s’ajuste aux nouveaux maîtres. Ulcinj était aussi célèbre comme un lieu d’une tradition navale et marchand longue et riche. Dans cette ville de voile a atteint son ascension haut en XVII, XVIII et au cours du XIXe siècle. Le commerce naval de gens d’Ulcinj avec leurs propres bateaux ont eu lieu dans les plus grands ports et des centres commerciaux de la côte Adriatique, Levant et la Méditerranée. L’époque du règne turc (1571 – 1880) Ulcinj avec sa flotte de commerce est devenu le principal pilier de l’Empire de Otoman sur la Méditerranée. Navigateurs braves et habiles d’Ulcinj ont mal reconnu le règne de l’état des Turcs. Jusqu’à la proclamation de Mehmed Busatlija pour le Grand vizir de Skadar, Ulcinj est comme une petite République. Il est écrit que le Grand vizir de Skadar dans la tromperie, à empêcher le piratage, qui à cette époque a augmenté de plus en plus, dans le port Valdanos a coulé doublures forme Ulcinj, après quoi les gens de Ulcinj reconnaissant officiellement le règne turque. L’époque du règne du Monténégro (1880 – 1918) à Ulcinj, 107 voile de vanter l’ont été enregistrés. Gens d’Ulcinj ont été habiles navigateurs et bon navire wrighters.

Dans le XVIIE siècle, que la flotte d’Ulcinj avait 500 – maîtres deux navires, qui a traversé la mer Méditerranée. Nombreuses guerres ont en péril le développement de la flotte d’Ulcinj. Ulcinj était connue par 400 pirates de Malte, Tunis et l’Algérie qui ont habité Ulcinj après la guerre de Kanidian (1669), donc Ulcinj s’est transformée en un nid de pirate dangereux, qui est resté une caractéristique de la ville au cours du XVII et XVIII siècle ainsi le XIVE siècle.

Après près de 300 ans, au début de la 1878 Ulcinj est libérée par les Turcs, et après la décision du Congrès de Berlin sur le 10 novembre, 1880, Ulcinj est annexée à la Principauté du Monténégro. La première guerre mondiale Ulcinj attendu comme une ville partie intégrante de l’ancienne principauté de monténégrin. Même si le roi et le Prince du Monténégro, Nikola I Petrovic Njegos, au début du XXe siècle, s’installe une partie de la citoyenneté chrétienne, en Ulcinj la citoyenneté islamique, qui a été fidèle à la Principauté du Monténégro, a toujours prévalu.

Comme dans beaucoup d’autres villes de la côte monténégrine en Ulcinj trop le tourbillon de la seconde guerre mondiale a été ressenti. Au cours de l’année 1941 les troupes allemandes et italiennes conquirent le Monténégro ensemble et resta à elle jusqu’à l’écrasement du nazisme à la fin de 1944, quand les troupes partisanes libérèrent la plus grande ville du Sud sur la côte de monténégrin – Ulcinj.

Un riche patrimoine culturel et historique

À côté de son riche patrimoine culturel et historique, cette ville antique est célèbre pour sa structure multiethnique et multinationale des citoyens qui, à travers l’histoire, était unie et a résisté au conquérant, surtout pendant la seconde guerre mondiale. Sur ceux qui, pour les jours très importants de l’historiques Ulcinj, rappeler aux nombreuses plaques commémoratives et des bustes partout en ville.

Après la seconde guerre mondiale, le renouvellement de toutes les villes sur la côte monténégrine ainsi que Ulcinj a commencé. Le grand potentiel touristique qui Ulcinj avec l’entourage a encore aujourd’hui, a été et reste une grande chance pour un développement réussi de la branche économique plus important au Monténégro – tourisme…

Aujourd’hui, Ulcinj est une célèbre ville multiethnique et touristiques dans le sud du Monténégro, qui, d’année en année, marque une plus grande et plus grand nombre de touristes nationaux et étrangers.

La légende de Ulcinj
Comme de nombreux autres États, les lieux ou les villes sont reconnaissables pour ses événements historiques, les personnes célèbres, les contes de fées ou les histoires, Ulcinj et des gens de Ulcinj sont célèbres pour diverses et surtout de ceux qui piratent.
À travers l’histoire, Ulcinj a été pendant des siècles un nid de pirate. La ville à partir du XIV siècle a commencé à être habitée par les pirates de Malte, Tunis et l’Algérie. La partie côtière, de la Ulcinj présent à Kotor, était le nid de pirate. Les pirates, surtout au cours du XVII et XVIII siècle, ont représenté peur sur la mer. Bandes de pirates sont devenus si puissants qu’ils ont attaqué des différents navires commerciaux qui a navigué sous différentes enseignes ; ils ont volé leur et rapidement navigué dans leurs pavois, ils ont fait le long de la côte Ulcinj.

Les plus grands dommages des attaques dangereuses des commandants de pirate parmi lesquels le plus célèbre les frères Karamindzoja, Lika Ceni, Ali hodza et autres, a subi la flotte vénitienne.

À côté des invasions et vols sur les navires marchands, les pirates d’Ulcinj ont été célèbres par le commerce des esclaves noirs. En raison de ce fait, un grand nombre d’habitants d’Ulcinj était noirs venant de différents pays africains. Chez les personnes âgées de Ulcinj, même aujourd’hui, il est mentionné comment jusqu’en 1878 dans 100 Ulcinj noirs ont vécu, ainsi que le fait que parmi les esclaves dans les donjons un écrivain célèbre Servantes attachées, dont un des carrés Ulcinj est nommé esclave carré. Pourtant, le plus célèbre et l’histoire de moeurs plus volontiers chez les gens de Ulcinj même aujourd’hui est la légende du célèbre pirate Liko Cena.
Liko Cena un homme d’Ulcinj était le plus célèbre chef de pirate. Tous les jours avec son armée de pirate, il attaqua différents navires marchands et parfois même les flottes entières. Une fois Liko Cena avec sa compagnie a coulé un navire sur lequel il y avait les pèlerins qui se rend à un pèlerinage à la Mecque. C’est un événement très tragique qui a fait écho même passé Ulcinj. À savoir, lorsque le sultan turc entendu parler de l’accident grand, il a ordonné que Liko Cena doit être trouvé et emprisonné. Sultan aussi proclamé qu’il richement accorderais celui qui intercepte ou tue Liko Cena. Mais, exactement puis sur la mer est apparu un autre, également très dangereux pirate – Lambro ou Aralampija comme il en était autrement appelé. À l’origine de la Grèce, Lambro connaissait la mer très bien, et il était censé être un pirate habile. Très dangereux et intrépide, Lambro est rapidement devenu un véritable « monstre marin ‘ pour de nombreux navires commerciaux et des flottes navales. L’actualité de ses méfaits du Lambro obtenu rapidement au sultan turc. Comme les dommages-intérêts compagnie du qui Lambro commis était immense et sultan bientôt proclamé qu’il donnera une riche récompense à celui qui intercepte ou tue Lambro.
Cependant, le temps passait et le sultan pouvait trouver Lambro. La seule chose qui, à ce moment, a été laissée à lui faire était d’envoyer un message à Liko Cena dans lequel il dit qu’il me permet lui tout ce que s’il parvient à détruire Lambro.
Sultan bientôt l’a fait, et Liko Cena avec plaisir a accepté l’appel, se lie au-devant du sultan qu’il va « soit attraper Lambro ou die ».

Après un certain temps, il vient un duel dans laquelle Liko Cena parvient à tuer Lambro. La faveur qu’il a accompli et pour la loyauté, sultan turc pièces de rechange de la vie de Liko Cena, en lui donnant le titre de capitaine. Des hommes célèbres de Ulcinj, descendants de Liko Cena, ont également étaient distingués capitaines. La légende de Liko Cena, parmi les personnes est deviendras même mentionné comme suis événement inhabituel, pour les gens de Ulcinj de génération en génération racontent l’histoire de la façon dont le plus célèbre bandit de Ulcinj grâce à la destinée est devenu un capitaine.

Culture de Ulcinj

Ulcinj est l’une des plus anciennes villes sur la côte Adriatique qui, depuis 25 ans, a été résisté aux ravages du temps. Au fil des siècles de la variété stockée des cultures et des civilisations ont fusionné en un composé. Ulcinj est comme un petit paradis sur terre, un intemporelle sculptés dans les siècles de combats sanglants, mépris, fierté et l’amour de tous ceux qui ont visité ce lieu au moins une fois dans leur vie. Les premières traces nous amènent à des temps préhistoriques quand Ulcinj appartenait à Illyriens, un peuple d’origine indo-européenne. La ville, dont les murs étaient souvent ruinés dans les guerres, était également à la même vitesse renouvelée par tous ceux qui, en raison de l’extrême beauté de cette ville antique, qu’il leur morceau, bâtiment pour eux-mêmes forteresses et résidences. L’ancien Colchinium ou Olcinijum, appelé Ulcinj dans la période de grec et l’Empire romain, est mentionné dans les documents écrits de Plinije âgés dans son ouvrage « historiae naturalis » et dans ses œuvres, Tit Livije mentionne également Ulcinj.
Dans la première période fro le développement culturel et historique d’Ulcinj, le nom de la Justinijan de l’empereur de Byzance est mentionné. Il a renouvelé et construit des forteresses de Ulcinj, et après l’époque de son règne, après l’an 1100, les mêmes choses ont été faites par des dirigeants célèbres qui régna sur une partie de l’ancienne Monténégro et la côte comme : Nemanja, Balsides, vénitiens et les Turcs.
En l’an 1183 Ulcinj devient le plus célèbre Centre naval dans la mer Adriatique, et quelque part, vers la même époque, un célèbre tour de Balsides a été construit.
Même si Ulcinj n’a jamais été une capitale des dirigeants monténégrins, la preuve historique nous amène aux conclusions qu’Ulcinj avec l’environnement était une destination favorite des dirigeants de Zeta, qui ont utilisé cette ville comme une sorte d’une résidence. L’année 1252 dans Ulcinj, le fils du roi de Vukan Zeta, Djordjije qui avait un titre « princeps diocliae » règne.
L’année 1281 dans Ulcinj ses resort trouvé aussi la sœur des Reine Jelena Balsic, Marija, else français, une veuve du célèbre duc français Anselm se Chaurusa. Elle a un titre « domina ulcini ». Tombe de Marija était situé en face de l’autel de la Sainte mère de l’église de Dieu ou église de Marko Ulcinj
En outre, la Reine Jelena, historiquement plus célèbres comme la veuve d’Uros I Nemanjic, avec son Marija sœur souvent utilisée pour rester en Ulcinj. La confirmation de leur lien avec cette ville était un couvent franciscain, qui les sœurs bâties ensemble dans l’année 1278.
Un autre Jelena, un grand souverain et la veuve de l’empereur serbe Dusan, aimé rester dans Ulcinj. Jelena depuis plusieurs années a même régné sur Ulcinj. Aussi, dans cette ville, où il a utilisé pour avoir un trône, Djuradj Stratzimirovic Balsic (1358 – 1403) célèbre souverain est enterré. Au moment de l’ère de la décision des familles Nemanjic et Balsic, Ulcinj était célèbre pour ses usines de monnaie d’argent d’argent et de bronze.
Dans l’apparition rapide sur leurs chevaux rapides en 1242, une foule mongole des zones ASIES centrales a essuyé les murs mêmes d’Ulcinj. L’attaque des Mongols de la vieille ville de Ulcinj fut un échec, gouvernement mongol a attaqué la Svac voisine.
Historiquement et culturellement important est que le célèbre Svac a été ruiné par les Mongols et tué tous leurs habitants. La ville de Svac, ville de l’évêché autrement, avait 365 églises, comme beaucoup d’églises comme il est jours dans une année, donc dans le XIIIÈME siècle Reine Jelena Balsic reconduit. Les écrivains italiens Djustinijani (1533) et Bici (1610) fait une trace écrite de cet événement.
Le fait important pour le développement culturel de Ulcinj, c’est qu’après la bataille navale de Lapant (1571) dans la mer Méditerranée, en Ulcinj un célèbre écrivain espagnol Miguel de Servantes Savedra, qui plus tard a écrit un roman célèbre du monde « Don Quichotte » est emprisonné. Il est supposé que les Servantes célèbre pour son protagoniste de Don Quichotte, dans le même roman nommé, a donné un amant nommé Dilcinee, une jeune fille dont l’origine est de Ulcinj et qui portait le nom de l’ancien nom de Ulcinj – Cita de Dolcino, avec qui Servanets était en vivaient avec. Fonctionnaires a passé près de 5 ans en Ulcinj et on pense qu’avec les autres esclaves, qu’il a été vendu sur un endroit qui, pour eux, est appelé esclave carré ou carré de Servantes et il est situé dans la vieille ville. La suspension de la célèbre écrivain espagnol en Ulcinj est intéressante aussi en raison du fait que les pirates qui l’a acheté, pensait que Servatnes vient d’une famille noble, sorte de sa rançon, ils ont demandé beaucoup plus d’argent, donc il a emmené sa famille, 5 ans, de collecter cette somme d’argent.
Ulcinj, en fait sa vieille ville dans le passé accueille un célèbre réformateur Sabati Cevi (1626 – 1676), qui sont restés dans l’édifice bien connu – tour de Balsides. CEVI est connu dans l’histoire comme un promoteur de Talmudo (The Holy Jewish Book).
À Cevi, selon les sources, Ulcinj était un dernier recours parce qu’autour de l’année 1676 après avoir lui-même converti à l’Islam, vivant comme un exilé, Cevi mourut à Ulcinj comme Mehmed – effendi. Aujourd’hui la conserve chambre funéraire Sainte de Mehmed – effendi, est situé dans le jardin de la famille Manic, et il représente une maison éternelle de l’un des plus grands rebelles du XVIIE siècle. Sa tombe est préservée comme caractère sacré. CEVI a continué à vivre après la mort dans les œuvres littéraires. Le visage et le caractère de l’écrivain juif controversée, comme les gens considèrent Cevi, apparaissent dans les œuvres littéraires du grand homme littéraire comme : Isak Basevic chanteur – (le roman “The Slave”) ou un Erih Kos académique dans le roman « Dans la recherche de Messie ». Le nom et l’importance de la Sabati Cevi sont mentionnés dans l’ouvrage « De David Star », de la célèbre monténégrin lettré et académique Zuvdija Hodzic.
Ulcinj était intéressant en raison du tourisme de santé, donc, même en 1925 dans cette ville une rencontre scientifique a eu lieu, dans lequel un célèbre professeur allemand, sinon, le directeur de l’Institut pour les maladies tropicales non médecin a participé, et qui a ravi de la région qui entourait Ulcinj a déclaré: « que jamais dans sa vie il a vu une région plus riche avec des étoiles que Ulcinjajoutant que la valeur de Ulcinj pour l’organisme humain est très grande et diversifiée », ce qui prouve une fois de plus que le séjour à Ulcinj et ses environs guérit âme et du corps.
Compte tenu du fait qu’Ulcinj est célèbre pour son développement des travaux d’artisanat, cette ville est un lieu de naissance de Mrio Surla, un africain du Monténégro et le fils du légendaire photographe d’Ulcinj Rizo Surla. À côté de la fabrication habile des belles photographies d’Ulcinj et de ses environs, Mario est connu comme un pêcheur passionné et un grand Boehm. Il est intéressant de souligner que les premiers colons de la famille Surla en sont venus à Ulcinj 400 ans comme esclaves.

Pour le développement touristique de la ville de grande importance sont des personnalités telles que : docteur Maksut Hadzibrahimovic, un travailleur scientifique et expert, puis touristiques et travailleur public Dzelal Hodzic et le président de l’Union des Albanais du docteur Gani Karamanga. Pour le développement culturel de Ulcinj et de ses environs que le nom du peintre monténégrin Milo Pavlovic est connecté, qui a créé son travail et crée encore à Ulcinj, et dont la face et travail sont célèbres même au-delà des frontières du Monténégro.